top of page

Gaillac. Plein cadre sur "Elles", les femmes de Noémie Beslay

Dernière mise à jour : 4 mars 2023



Noémie Beslay présente à la MJC "Elles", une galerie de femmes en noir et blanc et en couleurs. Chacune avec sa sensibilité et dans le plus simple appareil. Des photos accompagnées des textes de Serena Davis.

Noémie Beslay, dans "Elles", l’exposition qu’elle présente à la MJC, veut "capter la singularité de chacune, leur sensibilité". La photographe du Studio Raynaud Photo a opté pour le nu. "Il, brise les signes de richesse et de pauvreté, il permet de renouer avec le corps afin de vivre dans l’équilibre". Elle a choisi ses modèles et enrichit ses photos de très beaux textes de Serena Davis. En noir et blanc Audrey, est pensive, le regard ailleurs, encore marquée par le poids du sommeil. Cheveux libres, carnation généreuse, elle porte la beauté simple, sans artifices, de ces Méditerranéennes qui ont fait les films du néoréalisme italien. Une Loren ou une Cardinale en devenir. Coralie a le doigt impérieux. Blonde, androgyne, son regard vert transperce. Qui s’y frotte prend le risque de s’y piquer. Lisa est une de ces brunes qui ne veulent pas compter pour des prunes : troublante, séductrice, – allons jusqu’à ensorceleuse – avec ses yeux en amandes surlignés de cils et sourcils charbonneux, et sa posture reptilienne. Elle joue les envoûtantes. Le plaisir tutoie souvent le danger. Antoinette s’étreint et s’en régale : le bonheur, ou la bonne nouvelle, se lit dans un sourire franc, des yeux clos, et un visage qui remercie le ciel du moment qu’il lui offre. Quand elle passe à la couleur, Noémie Beslay transfigure ses modèles, les pare de paillettes ou de pétales d’or, de fleurs de printemps, elle habille ses fonds de roses et de bleus irréels venus d’ailleurs. On entre dans l’univers des fantasmes et des songes, des femmes fatales, clones de déesses antiques (Isis), d’elfes, de vamps hollywoodiennes, de Vénus au miroir, etc. (Chloé, Alex, Margot, Emma). Noémie Beslay – c’est presque une loi du genre dans le portrait – devient scénographe et décoratrice. Avec talent. L’exposition Elle est accrochée jusqu’à Noël, en accès libre, aux heures d’ouverture de la MJC.





4 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page